Précédent
Mouche du cerisier

Mouche du cerisier

Drosophila suzukii

L'insecte

 

Drosophila Suzukii est le nom scientifique de la mouche du cerisier.

Introduite en Europe en 2008, la mouche du cerisier s'attaque aux fruits rouges dont elle affectionne tout particulièrement la chaire, mais également à la plupart des fruits tendres du verger. La femelle pond des oeufs sous la peau des fruits en croissance, qui éclosent au bout de 2 à 3 jours et donnent naissance à des asticots qui se développent en se nourrissant de la pulpe des fruits, les rendant ainsi impropre à la consommation. L'importance des pertes et de leur impact économique sont considérables pour un nombre croissant d'exploitations agricoles.

Les règlementations sanitaires de la majeure partie des pays n'autorisent aucune tolérance à la présence de la moindre trace de perforation des fruits rouges, pouvant laisser supposer l'existence de larves.

Ce ravageur de courte durée de vie (12-18 jours) se reproduit très vite et abondamment. Il est capable de voler sur plusieurs kilomètres à la ronde.

 

Méthode de lutte et de traitement

 

La lutte contre cet insecte ravageur des cultures à l’aide de pièges chromatiques, complétés d'un attractif alimentaire et olfactif spécifiquement développé par nos chercheurs, permet de contrôler leur présence et de stopper en capturant des milliers d'individus, leurs attaques destructrices.

Dans un soucis de préservation de la nature et de réduction concrète des effets nocifs des traitements phytosanitaires sur l’humain et les écosystèmes, privilégier la solution du piégeage massif constitue une alternative efficace et éco-responsable.


Vous êtes concernés par cet insecte ravageur :

Vous êtes concerné par ce ravageur ? Vous êtes une personne privée ou publique, n'hésitez pas à contacter Bioassays France .

Après un diagnostic complet du lieu à traiter, nos techniciens applicateurs mettront en place le dispositif permettant de lutter contre ce ravageur.

Ressources complémentaires